Goutte – d’où coule le problème

Accueil / Articles Pathologies / Goutte – d’où coule le problème
Goutte – d’où coule le problème

Goutte – d’où coule le problème

La goutte est un rhumatisme inflammatoire chronique qui affecte 600.000 personnes en France. Dans 90% des cas les hommes de 30 à 50 ans sont les plus touchés par la maladie. La première crise de goutte survient la plupart du temps vers 35 ans et touche 3% de la population masculine. La goutte touche également la femme (suite à la prise de diurétiques par exemple).

Qu’est-ce que la goutte ? 

D’abord quel drôle de mot ! Pourquoi la « goutte » pour une maladie rhumatismale localisée le plus souvent au niveau de l’orteil du pied ?  Il a été choisi pour l’image de l’écoulement « goutte à goutte » d’un liquide nocif dans les articulations et les organes. On a aussi appelé cette maladie « podagre », du grec podos (pied) et agra (prise), pour signifier que la douleur « prenait par le pied ». La goutte est une maladie chronique qui se caractéristique par une atteinte inflammatoire d’une ou plusieurs articulations des membres inférieurs. L’atteinte du gros orteil est très évocatrice. Les facteurs déclencheurs typiques d’une crise de goutte nocturne sont une importante consommation d’alcool la veille et un repas copieux composé de viande, de poisson et de fruits de mer. C’est la goutte qui fait déborder le vase – mais ce dernier était déjà rempli depuis longtemps. Elle a pour origine une concentration excessive d’acide urique dans le sang: une hyperuricémie. Sans un traitement adapté, cette maladie évolue vers des dépôts de cristaux d’acide urique dans l’organisme avec une prédilection pour les articulations (arthrite goutteuse), les reins (néphropathie uratique), et la peau (tophus).

homme douleur au grand orteille © AdobeStock_207132296-©ryanking999Lorsque ces dépôts de cristaux deviennent de plus en plus nombreux, on constate la présence de tophus, c’est à dire de dépôt d’urate de sodium dans les tissus sous-cutanés, qui donnent des nodules blanchâtres durs sous la peau au niveau du pavillon de l’oreille, des faces postérieures des coudes ou des doigts. Ces cristaux se déposent aussi au niveau des articulations provoquant des crises inflammatoires.

Ils peuvent aussi se déposer au niveau des reins et être responsables d’une insuffisance rénale pouvant devenir potentiellement grave. L’acide urique peut également se retrouver dans l’urine, sous la forme de calculs (lithiase urinaire), qui bloquent les voies urinaires déclenchant des spasmes très douloureux (colique néphrétique).

L’hyperuricémie est un facteur de risque cardio-vasculaire. La maladie devient chronique lorsque l’hyperuricémie n’est pas traitée notamment par un rhumatologue.

Quelles sont les causes ?

La cause exacte de la goutte reste inconnue. Toutefois, une composante génétique est très probable (défaut d’élimination rénale de l’acide urique). Elle touche le plus souvent les sujets de sexe masculin. Les facteurs environnementaux jouent également un rôle non négligeable dans la survenue de l’hyperucemie comme la consommation régulière d’alcool, le surpoids et une alimentation riche en viande ou abats, une consommation importante de soda. La goutte féminine est souvent d’origine médicamenteuse liée à une prise de diurétiques.

adulte touchant ses orteilsQuels sont les symptômes ?

Le symptôme principal de la goutte se présente comme une douleur articulaire soudaine et vive, avec le gonflement de l’articulation qui est douloureuse et rouge. Lors de la crise une seule articulation peut être atteinte, en particulier la base du gros orteil – articulation métatarso-phalangienne. Parfois les genoux, les chevilles, et plus tardivement les articulations des poignets et des doigts sont touchés.

La douleur se déclenche souvent la nuit ce qui empêche tout contact de l’articulation avec les draps du lit.

En moins d’une journée, le pic d’intensité douloureuse est atteint et la crise peut se résoudre spontanément en une à deux semaines avec un anti-inflammatoire ou un traitement par Colchicine. Sans un traitement adapté, les crises se répètent de plus en plus souvent.

N’hésitez-pas à nous contacter pour plus de renseignements 

Quel traitement pour la goutte